dimanche 30 décembre 2012

Les couleurs d'hiver

Petit billet philo-couleur (ça faisait longtemps !) j'ai envie de vous parler aujourd'hui du choix des couleurs en fonction des saisons.


Parce que, mine de rien, on ne porte pas tout de la même manière et été et en hiver et le choix peut être difficile.
Alors, touchy ou pas touchy le Roll In The Hague et le Guy Meets Gal-Veston en hiver ?

En fait l'idée de ce billet m'est venue il y a quelques temps, lorsque j'ai remis mon chéri Clambake d'Essie et j'ai failli avoir une attaque en regardant mes mains : la couleur était affreuse.
Partant du principe que c'est mon rouge préféré, vous vous dites sans doute qu'il est temps que j'enfile ma petite chemisette à manches qui s'attachent dans le dos.

Ou pas.

Pour celles qui ne connaissent pas ce vernis ou qui ont la flemme de relire le billet qui lui est consacré (bande de feignasses), je rappelle que c'est un rouge coquelicot très vif et chaud, légèrement transparent. Que du merveilleux sur le papier. Sauf que porter cette couleur avec la saleté de lumière bleuasse ambiance hôpital d'Allemagne de l'Est qu'on se paye en ce moment, c'est tout simplement pas possible.
Pour tout vous dire, mes doigts ressemblaient à des allumettes avec une couleur aussi violente au bout et j'ai réalisé à quel point la saisonnalité des couleurs était un concept concret.


Pour illustrer ça, j'ai volontairement bidouillé la balance des blancs d'un swatch du Clambake. En termes photo, la balance des blancs, c'est la température de la lumière : en clair, plus une lumière est chaude, plus elle tire sur le jaune (à gauche), plus elle est froide, plus elle tire sur le bleu (à droite).
L'effet est volontairement exagéré, mais on voit bien qu'en lumière froide, la couleur devient hyper agressive par rapport à mes mains. CQFD.

Certaines couleurs tolèrent donc mal la lumière froide et / ou un teint blafard (ça tombe bien en général on a les deux en hiver).

Les deux vernis du haut sont donc plutôt dans la catégorie "pas facile à porter".

Bronzed To Perfection et I Have A Herring Problem : pas touchy.

Alors que faire ? Bannir définitivement les couleurs vives de l'hiver ? Excusez, je vais chercher une corde de suite.

Ablaze de Pop et Stance d'Illamasqua : super touchy !
Tous est une question de dosage. Je peux difficilement donner une règle générale, mais ça vaut le coup d'aller se coller à la fenêtre pour regarder si le résultat tient la route (puisque seule la lumière naturelle sera parlante).
Pensez aussi à équilibrer : plus que jamais, évitez que votre vernis vif soit la seule touche de couleur que vous portez, il va avoir besoin de soutien (accessoires, motifs dans les vêtements...). Attention aussi au total-look noir, vraiment dangereux avec les touches de couleurs vives.

Wild Wisteria d'Orly et Essie Styenomics : vraiment pas touchy
Si les couleurs vives vous font trop peur, l'alternative facile est de trouver des teintes proches de celles que vous porteriez en été, mais plus profondes, afin de rendre leur rapport à la lumière moins violent. C'est d'ailleurs assez facile parce qu'en la matière, on nous propose plus de couleurs sombres pour les collections automne/hiver, il n'y a qu'à choisir.
Je suis personnellement repartie à la conquête du rouge parfait, mais version hiver (et hop une nouvelle lubie pour désespérer M. Mimine).

Donc comme d'habitude, testez, et surtout amusez-vous !

Et passez de bonnes fêtes !

16 commentaires:

  1. Il m'est arrivé la même aventure cet été avec Kook a Mango ... A la pose, bof, trèèèèès bof, mais pas le temps de faire mieux, départ du bateau pour la Corse dans 2 heures.
    Arrivée, installation, figa et baignade, je ne regarde pas trop mes ongles. Au bout de 3 jours, je me dis "wahou, ton vernis est trop, quoi que qu'est ce, déjà ?"... Et vouiii, mes mains avaient bronzées, et la couleur orange flashy était devenue parfaite.
    Et en ce moment ici (dans le sud) la lumière est bizarre... Pas froide, pas blanche, mais pas chaude comme l'été, une drôle de transparence crue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici aussi, la lumière est bizarre, comme il ne fait pas trop moche, elle n'est pas franchement bleue mais ça reste bien pâlichon...

      Supprimer
  2. Ton article est super complet !
    Après, je t'avoue que ton rouge d'amour sur des mains façon Blanche-Neige, ça n'agresse pas forcément ma rétine ... mais peut-être que c'est du au fait que j'ai toujours la peau très blanche, même en été, et que donc ça ne me choque pas !
    Je trouve ça dommage aussi de devoir ranger au placard ses couleurs Touchy durant l'hiver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai toujours la peau blanche, mais après c'est vraiment une question de goût car je trouve Clambake trop violent sur moi en ce moment. Mais pour autant je ne remise pas toutes mes couleurs vives :)

      Supprimer
  3. J'adore ton article !
    Il manque MA solution : j'ai re-rongé les nongles ! Plus de souci de couleur trop vive ou pas ... et vive les gants tellement c'est moche !!
    Au secours ! :o)

    RépondreSupprimer
  4. mon rouge parfait ? big apple red d'OPI
    tu l'as deja testé ?
    ca fait plaisir de te lire, j'avais peur (oui carrement) de d'avoir attendre la repousse complete de ton ongle pour lire a nouveau un de tes articles :)

    RépondreSupprimer
  5. C'était donc ça! J'ai acheté Clambake il y a deux mois, et porté récemment j'étais choquée à quel point mes mains paraissaient blanches et mes doigts fluo, bref, loin des swatches qui m'avaient poussé à l'acheter !
    Bon à savoir, je me garderai de le porter avant le retour des beaux jours !
    Merci pour cet article ! =D

    RépondreSupprimer
  6. En lisant ton article, j'étais hyper sceptique: je me disais que justement, ce qu'il y a de plus cool en hiver c'est de mettre des couleurs bien criardes et que le Clambake me faisait de très jolies mains en ce moment. Et puis comme une débile je me suis souvenue que jétais métisse! -_-'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, effectivement, ça change la donne :) Mais du as de la chance, les couleurs vives doivent plus facilement t'aller qu'à moi ! :)

      Supprimer
  7. Mimine tu es télépathe, je me suis faite la même reflexion (sans pour autant la pousser si loin) cette semaine où, joie et bonheur des congés, j'avais décidé de me vernir les ongles tous les jours: ô rage, ô desespoir, mes chouchous d'amour rendaient bof, les autres ne me faisaient plus envie après un ongle ou deux de peint(s). Au final, durée de vie de la manucure : 24h max avant retour à rien ou au vernis transparent. La collection Sky Fall que j'avais achetée en mini me faisait trop envie, posée , je n'avais qu'une envie, retirer le tout.
    Le plus simple va être de me dire : en hiver, c'est rosé/beige/rien, et l'été c'est la fête. Et toute l'année, je rêverais sur tes mimines quand elles ne seront plus en RTT.
    Peut être que ça permettra aussi de juguler ma collectionnite aiguë peu rentable chez une "interdite de port de vernis au boulot " (au profit d'autres collectionnites hein, je crois que les économies pour mes vieux jours passeront toujours derrière un truc MU esque beaucoup plus vital , tu peux bien l'imaginer...)
    Au passage, très bonne et heureuse année 2013

    RépondreSupprimer
  8. La collection Skyfall est quand même drôlement chouette :) Mais c'est clair que nos envies changent beaucoup d'une saison à une autre : je ne supporte plus le corail en ce moment par exemple.
    Bonne année 2013 à toi aussi !

    RépondreSupprimer
  9. Le rouge d'hiver parfait ne pourrait-il pas être un genre de "Skiting the issue"? Un rouge foncé et froid, en somme, histoire de coller avec la lumière bleue?
    Article intéressant en tout cas, je ne m'étais jamais posé la question, mais j'avoue que ça ne m'empêche pas de mettre ce que j'ai envie. Ceci dit, comme dit plus haut, les envies changeant en fonction des saisons, je pense que celles-ci s'adaptent pas mal au temps et à l'éclairage d'elles-mêmes!

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir !

    Merci pour cet article édifiant, j'ai toujours trouvé le rapport de la couleur à la lumière particulièrement intéressant, au point que l'une dépende entièrement de l'autre.

    Je garde aussi mes rouge oranges vifs pour l'été, et j'ai trouvé un orange citrouille particulièrement bien adapté à l'hiver dans la collection des petits vernis de chez Douglas, c'est le "Orange Tea". Super classe avec un gros pull chiné.....

    Soigne bien tes ongles accidentés Mimine, nous avons hâte de revoir tes jolies mains !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai la peau mate été comme hiver, donc je t'avoue que je n'ai pas ce genre de souci. Après il y a certaines couleurs que je ne supporte pas sur mes mains, été comme hiver, le rouge par exemple (pas taper !). Mais en y réfléchissant bien, c'est vrai que la grisaille d'hiver ne va pas forcément avec toutes les teintes.

    RépondreSupprimer
  12. Moi j'ai la peau tout le temps trés pale et j'ai enfin trouvé mon vernis idéal pour l'hiver c'est eternal optimist d'essie. C'est un vieux rose magnifique qui va parfaitement avec ma paleur. A la pose il est très bien et le rendu haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa je l'adore!

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Mimine et toutes,

    Article très intéressant.... Et donc, après 1 long tripotage de méninges, j'ai trouvé la raison pour laquelle j'avais de folles envies de vernis vifs en plein hiver ( même si je me suis découvert un amour immodéré pour les teintes sombres cette année!).
    En fait, le vernis, c'est comme le vin. Parfaitement. On arrive en octobre et de folles envies de vin rouge nous envahissent sauf qu'arrive janvier et l'appel du vin blanc sec.. pour faire venir l'été. Voilà... Comment çà, je suis de mauvaise foi et mon argumentaire est spécieux?! pfff hihihi

    Bon ben je vais prendre mes petites pilules moi

    Bonne nuit à toutes :-)

    RépondreSupprimer