samedi 3 mars 2012

Bad Nails Day

Vous connaissez le très américain "Bad Hair Day" ?
C'est absolument intraduisible tel quel, mais grosso modo, ça correspond à cette journée où, après avoir passé vingt minutes devant le miroir, vous être battue avec deux brosses, trois bandeaux, douze élastiques et une bombe de laque et demi, il faut se rendre à l'évidence, vous avez cette tête-là :


La journée commence donc mal et il y a fort à parier que, dans la foulée, vous allez vous faire enguirlander par Mr Boss (les blogs beauté ne sont pas une source d'information pertinente pour le travail), que vous allez récolter un PV pour mauvais stationnement (les places livraison devant Sephora ne vous sont PAS accordées au motif que vous avez la carte Gold) et que dans ledit Sephora, une %£*ù§ va piquer la dernière Naked 2 sous votre pif.
La journée pourrie en somme.

Et bien je suis ravie de vous apprendre que le Bad Nails Day existe aussi.

La veille au soir, malgré la fatigue et le fait que vous soyez rentrée à 21h30, vous avez courageusement appliqué cette nouvelle couleur que vous devez swatcher depuis une semaine. Base, deux couches - merde, il y a des trous - trois couches, top coat séchant.

Il n'y a plus de batterie dans l'appareil photo, il fait nuit noire, et l'éclairage foireux de la salle de bain ne fera vraiment pas l'affaire pour saisir toute la subtilité des nuances. Tant pis, photo demain soir. Dodo.

Le lendemain matin vous regardez votre manucure. Bon, pas de traces de drap (merci le top coat séchant), mais c'est pas très clean, va falloir nettoyer avant de faire les photos. En plus, la couleur jure complètement avec les fringues immédiatement accessibles. Pour finir il y a des cuticules qui font la gueule, va falloir sacrément crémer tout ça pour pas faire fuir les lectrices. :/

Vous enfilez votre jean en vous lavant les dents sous la douche et partez avec seulement du font de teint sur la tronche (zombie power) en vous promettant de vous maquiller dans le métro / en loucedé dans les toilettes en arrivant si Mr Boss ne vous grille pas avant. Raté, il vous grille avant "Vous avez mauvaise mine aujourd'hui" (Non, j'ai juste pas d'anti-cernes).

La journée passe. Boulot, boulot, à peine le temps pour un sandwich et une canette de Minute Maid (c'est plus sucré que du Coca, sisi, je vous jure, mais j'ai horreur du Coca) et là, c'est le drame.
Parce que le onzième ennemi du vernis à ongle, c'est cette foutue languette - décapsuleuse de manucure.
Après un hurlement primaire, vous vous dites que, foutu pour foutu, vous referez la pose sur ce doigt le soir pour la photo.
Bien évidemment, Miss Pouffe du bureau d'à côté (qui n'en perd jamais une) vous complimente sur vos "si jolies mains, ah dommage, y a un petit pèt', mais c'est pas grave, l'important c'est d'avoir su choisir une couleur qui te mets en valeur". Morue.

Retour maison, la forêt de cuticules s'est transformée en jungle primaire, en plus un deuxième pèt menace sur un autre ongle qui commence à se dédoubler sous la manucure.
Vous refaite l'ongle écaillé. Vous nettoyez les bords pas trop nets avec un pinceau et du dissolvant. La jungle de cuticules fait encore plus la gueule (y a pratiquement Tarzan qui se balade de liane en liane dedans à cause de l'acétone). Vous laissez sécher, vous huilez, crémez, massez amoureusement vous petits doigts. Qui sont enfin à peu près présentables. Il est minuit, la lumière est toujours aussi pourrie dans la salle de bain mais tant pis, vous ferez de la retouche photo pour avoir la bonne couleur.

Et c'est en saisissant l'appareil photo vous vous rendez compte que  :
1) il n'y a toujours pas de batterie
2) l'ongle qui commençait à se dédoubler a éclaté en bousillant le vernis dessus.
Il est minuit et demi.
Fuck, je vais me coucher.

Bad Nails Day.

Et vous, c'est quoi votre Bad Nails Day ?

15 commentaires:

  1. Ouh là ! Quelle journée ! C'est pas vraiment le genre de truc qui m'arrive ! Déjà parce que je rentre rarement après 18h du boulot (jamais en fait, vive l'enseignement !), et je n'ai pas de blog, donc pas de pression pour les photos ! Mais, ce qui m'arrive régulièrement, c'est que le matin, la couleur que j'ai mis la veille ne me plaise plus. Du coup, je me dis qu'en 3 minutes et demi, j'ai le temps de tout refaire, si si... Et là, c'est tjs la cata, le vernis bave, j'en fous partout, je n'ai pas le temps de corriger, c'est affreux, je ne laisse pas le temps à mon précieux Sèche Vite de sécher, du coup, sur un ongle (au moins !) le vernis part en plaque... Et je me retrouve à tout fourrer vite vite dans mon sac en espérant avoir le temps à la récré de corriger le tout. Et là, soit, c'est pas la peine, c'est forcément le jour où les monstres ont des pbls existentiels (plus importants que mon vernis ? Impossible, mais je ne peux pas leur avouer...) et du coup, je cache mes mains toute la journée, soit, j'y arrive et je donne cours dans une odeur de solvant, tous les gosses me demandent pq ça pue, et je leur ressort l'histoire du solvant de la peinture des chauffages qui parfois sent mauvais qd on les fait chauffer trop fort... Chaque fois, ils le gobent et ils regardent mes pauvres chauffages bleus avec dégoût !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai une passion: depuis 25 ans, j'ai une licence de vol à moteur (pour petit avion). Sauf que... chaque sortie est l'occasion de m'abimer un ou plusieurs ongles, vernis ou non, pour peu qu'ils soient un peu longs. Finalement, je crois que certains objets sont ensorcelés et m'en veulent personnellement: la barre de direction pour manoeuvrer la machine au sol, les bouchons de réservoir d'essence et les bouchons d'huile (sur TOUS les modèles de monomoteur), les prises pour enficher les casques, le tuyau d'essence, tous ces objets et bien d'autres sont toujours prêts (comme les scouts) à saboter mon travail ongulaire. Par contre, une fois en vol, on ne rigole plus, plus de casse. La solution: je porte des ongles courts pendant la saison de vol, c'est-à-dire de mars à décembre ...
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est pas banal ! Mais c'est vrai que dès qu'on fait des choses un peu manuelles, on peut dire adieu à la manucure...

      Supprimer
  3. Bon, c'est un peu romancé en ce qui me concerne, mais il y a des journées comme ça où on ferait mieux de rester couchée. Merci pour ton commentaire tu m'as bien fait rire :D

    RépondreSupprimer
  4. Alors effectivement, pas de blog, donc pas de pression / photos, etc...
    Mais aussi ce problème du vernis posé bien proprement la veille au soir et qui ne me plait plus le matin... Je ne tente m^me pas le coup extrêmement périlleux de refaire le matin, ça c'est carrément pas possible.
    En revanche, je n'arrive plus à me décider sur ce que je vais mettre comme vêtements, comme maquillage, j'hésite, je change d'avis, rien ne me plait.. enfin bref, après avoir perdu 1 heure pour finalement enfiler un basique insignifiant des jours où on a pas d'idée, ben je pars en retard et forcément...j'arrive en retard, avec l'oeil qui a pleuré dans le rush final et mon pt mouchoir en papier plein de mascara serré ds la main....
    Morale de l'histoire: c'est vachement compliqué d'être une fille... et d'assortir ongles, MU, fringues et humeur du jour ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup des fringues en mode "basique insignifiant" c'est tellement vrai (et c'est aussi souvent la tenue à laquelle on a pensé en premier et sur laquelle on finit par se rabattre par dépit au bout de 30 minutes de tergiversations) :D

      Supprimer
  5. ;- )))))
    Génial !
    (jaaaaaaamais décapusuler les cannettes à la main, mandieu !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai monsieur Mimine sous la main je lui demande, mais si je suis toute seule ou avec une collègue pour le déjeuner, c'est plus embêtant :/

      Supprimer
  6. Cette situation revient environ tous les 3 mois : les ongles qui se cassent les uns après les autres en l'espace de quelques heures (ça doit venir d'une malédiction non?).
    Et bien entendu, comme par hasard je n'ai pas de lime à ongles à portée de main pour cacher un peu la misère! Donc je me retrouve à bosser avec des ongles tous chelous, certains très courts, deux longs qui font de la résistance, et les autres aux formes anarchiques. Mais le pire dans tout ça, c'est que ça accroche, et ça, c'est une raison suffisante pour déclarer une journée fichue ><.
    Oh mais ça ne s'arrête pas ici, à cela s'ajoute les cuticules rebelles, la peau autour de l'ongle complètement sèche, et les micro-coupures qu'on se fait à cause du papier (et qui piquent, ça n'est pas drôle sinon).

    Ceci étant mes mains morflent beaucoup au boulot, donc je m'estime encore heureuse que ces jours maudits ne soient pas si nombreux que ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhô les ongles qui accrochent quand on n'a pas de lime sous la main, c'est un supplice !
      Et pour les coupures débiles, moi je me suis déjà coupée en cassant un sucre, alors...

      Supprimer
    2. un sucre? Respect :)

      Supprimer
  7. Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa mais j'ai l'impression de revivre une de mes journées !!!!!! Au secoursssssssssss !!!!!! Et Dieu sait que ça m'arrive assez souvent !!!! Ce qui m'arrive le plus souvent c'est l'éclat d'un de mes doigts que je tente de planquer toute la journée et je ne supporte pas quand mes mains ne sont pas nettes, du coup je psychote grave toute la journée et j'ai l'impression qu'on ne voit que ça !!!! lolll

    En tout cas j'ai beaucoup aimé ce "bad nails day" !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'un pèt sur un vernis bien foncé, et on passe la journée avec les mains au fond des poches :/

      Supprimer
  8. J'ai adoré lire ton récit, même si cette situation, pour une NA, c'est difficile à vivre!
    C'est là que je me dis qu'on n'a pas forcément les mêmes priorités que d'autres filles ! ^^
    La question de la prise des photos est tjs problématique pour moi, surtout lorsque c'était l'hiver :
    mettre le vernis tranquillement le soir pour prendre des photos à la lumière du jour tranquillou MAIS prendre le risque que le vernis ait perdu de sa fraicheur ?
    Attendre d'avoir le temps le w-e MAIS ne poster qu'un article par semaine ('alors qu'on a 50 nouveaux vernis à montrer ...)
    Bref, c'est prise de tête au final !! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pas dit mieux, et puis le week-end on n'a pas forcément le temps de préparer 3-4 articles pour la semaine...

      Supprimer