vendredi 15 juillet 2011

La pédicure c'est le pied ! - 2 -

Visiblement la première partie de ce billet vous a bien plu, je reviens donc vous raconter comment avoir de jolis petons :)



Donc là, techniquement, vos pieds sont tout doux, hydratés, gommés et votre chéri en a ras-le bol de vous les masser.
Deuxième partie donc, on va se concentrer sur les ongles à proprement parler.

Globalement, une pédicure n'est pas très différente d'une manucure dans son déroulement, il y a seulement quelques règles spécifiques à respecter.

1. Le nettoyage
L'idéal c'est une bonne bassine d'eau tiède/chaude, si vous avez des galets effervescents spécial pédicure, c'est le top, sinon un truc qui mousse et qui sent bon.
Enlevez au dissolvant toute trace de vernis. J'attire votre attention sur le fait qu'il ne faut PAS essayer d'utiliser le bain dissolvant express de Sephora pour ça (c'est un coup à dégueulasser le tapis)(pas la peine de vous cacher je SAIS que vous avez essayé).
Une fois que c'est fait, on met à tremper dans la bassine d'eau tiède, et on savonne pour éliminer les dernières traces de dissolvant. On laisse gentiment tremper le temps de regarder un clip de Lady Gaga (parce qu'ils sont longs, Rihanna, ça laisse pas le temps aux cuticules de ramollir).

2. Le repoussage des cuticules
Si vous avez un gel émollient, c'est le moment de l'utiliser en fonction des indications données par le fabricant (moi j'en ai un nouveau, mais chut, je le teste avant de vous en parler ;)). Sinon, la trempette dans l'eau chaude fera déjà une bonne part du boulot. Munissez vous de votre bâton de buis préféré et repoussez le tout gentiment.

3. Le limage et le polissage
Le limage des ongles d'orteil n'est pas bien différent de celui des mains (auquel était consacré le premier et le deuxième billet à la gloire de la lime à ongles). Donc on lime doucement, sans va et vient énergiques. Concernant leur forme, afin d'éviter un truc très sympa qui se nomme l'ongle incarné, on arrondit les coins de l'ongle. Par ailleurs je pense que les ongles de pied longs, ça n'est ni joli, ni agréable (et bonjour le budget chaussettes trouées), donc on fait court.
Pour le polissage, c'est pareil que pour les mains, donc si vous avez des lacunes en la matière, relisez le billet consacré à l'usage du bloc polissoir.

4. La pose de vernis
Vu que se pédicurer les petons, c'est quand même assez sportif (bonjour les contorsions pour accéder aux orteils), personnellement je m'arrange pour que mon vernis tienne une bonne dizaine de jours. Pour ça, il faut bien évidemment respecter les règles de la bonne pose de vernis. Donc base, deux couches, et surtout top coat pour garantir la tenue.
Accessoire indispensable (en plus ça fera rigoler votre chéri), le sépare-orteils :

Il est pas cromeugnon ? (source)

5. Crémage
Maintenant que vos pieds sont impec' (et le vernis sec, hein), un dernier chouchoutage pour la route, enduisez-les d'une bonne crème bien nourrissante.

Et voilà, vos petits pieds sont prêts à resplendir dans vos Louboutin (oui, toutes mes lectrices ont des Louboutin, à la rigueur des Jimmy Choo, je ne vois pas où est le problème) !

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    A chaque fois que je mets du vernis sur les ongles de pieds avec des chaussures fermées, le vernis à ongles se carapate sur le gros orteil. Une solution? Merci.

    RépondreSupprimer